Notice

Fondé en 1985, le Bing Théâtre cherche les voies d’une comédie de son temps. Il se confronte d’abord aux farces de Tchekhov. Par amour pour la langue, l’éros et la méditation sur le Temps de Ronsard, il présente deux versions successives des Amours de Marie. Pendant deux ans l’atelier libre Permafrost effectue des croquis à partir d’idées de spectacles et de textes aimés. Au détour des années 2000, la série numérotée Quodlibet trace les contours d’une troupe idéale d’acteurs, auteurs, musiciens, plasticiens construisant l’utopie d’une maison de production, théâtre et Cinecittà miniature, oeuvrant à la traduction scénique et filmique des diffractions de l’intime comme des éclatements du réel. Un spectacle de marionnettes et chant confirme sa conception non-cloisonnée des arts de la scène. La mise en jeu du je dans le solo Temps qu’elle désire pose un point d’orgue à cette recherche, sur le mode de l’autoportrait.

Quatre plaisanteries tristes et gaies d’Anton Pavlovitch, farces d’Anton Tchekhov / 1985
Les amours de Marie, de Pierre de Ronsard, 1ère version / 1986
Permafrost, atelier théâtral / 1993-1994
Les amours de Marie de Pierre de Ronsard, 2ème version / 1995
Les beaux jours et les nuits de Courage, la Vagabonde (Quodlibet 1), de Souad Barbara Belhaj, d’après H. J. C. Grimmelshausen / 1998
Ça faisait longtemps que je n’avais éprouvé pareille jouissance (Quodlibet 3 en 7 min.), de Souad Barbara Belhaj / 1998
Étranges aventures de Peregrinus Tyss, à Francfort-sur-le-Main (Quodlibet 2), de Souad Barbara Belhaj, d’après E. T. A Hoffmann / 1999
Quodlibet music, de Fred Costa (CD de la musique de Quodlibet 1) / 1999
Les aventures de la sorcière Cacophonie, d’Emmanuel Bing / 2000
Histoire de Monsieur Jordan, botaniste, et du derviche Mestèli chah, célèbre magicien, de Mirza Fatali Akhundov (lecture) / 2008
Étranges aventures de Peregrinus Tyss, à Francfort-sur-le-Main (Quodlibet 2, le film) / 2009
Temps qu’elle désire, de Marie Vitez / 2019
Publicités